Une unité spécialisée pour les urgences mains


source url 2 mars 2018


L’arrivée du Dr Jean Sentucq-Rigal dans l’équipe de chirurgiens orthopédiques coïncide avec la création d’une unité spécialisée en chirurgie de la main. Une nécessité qui vise à améliorer la qualité des soins et des résultats pour les accidents de la main, qu’ils soient domestiques ou du travail.

Un couteau qui dérape, une machine industrielle qui mutile… les « urgences mains », traumatismes de la main, représentent aujourd’hui environ la moitié des admissions chirurgicales. Elles nécessitent une prise en charge par des chirurgiens spécialisés et entraînés à la microchirurgie, entourés d’une équipe dédiée afin de raccourcir au maximum les délais de prise en charge, de cicatrisation et les temps de recouvrement fonctionnel.
Créé en août 2017 par les chirurgiens orthopédiques de la clinique Magnin, l’Institut calédonien de la main, centre de chirurgie orthopédique, a pour objectif d’offrir une unité spécialisée regroupant compétences et énergies.

Optimiser les coûts de santé publique

« L’organisation des urgences-mains passe en métropole par des centres spécialisés accrédités par la Fédération Européenne des Services d’Urgence de la Main (FESUM) », souligne le Dr Sentucq-Rigal. Profitant de l’opportunité du regroupement des trois cliniques en un site, les chirurgiens orthopédiques souhaitent fédérer les forces vives spécialisées dans ce domaine : kinésithérapeutes, orthésistes, ergothérapeutes, mais aussi médecins rhumatologues, neurologues et radiologues. L’objectif est d’offrir à la population un service intégré autour de l’Institut Calédonien de la Main tout en optimisant les coûts de santé publique.

go to site « Le but d’un tel centre d’accueil est de faire en sorte que la main traumatisée recouvre le plus rapidement possible sa meilleure fonction, afin de remettre rapidement la personne au travail avec des séquelles minimales. Or, on sait bien que c’est la qualité de la prise en charge initiale et celle du suivi qui conditionnent le résultat final. »
L’Institut Calédonien de la Main travaillera en lien étroit avec les chefs de services des urgences et orthopédiques du Médipôle, « lesquels ont la lourde charge d’accueillir les polytraumatisés et victimes d’accidents de la route, reprend le Dr Sentucq-Rigal, ce qui aboutit à un encombrement considérable des services de chirurgie lourde et de réanimation chirurgicale, dont seul le secteur public est doté. » Reste maintenant à rendre l’accès aux soins égal pour tous, sans discrimination liée à la couverture sociale…

 

get link » Voir toutes les actualités